Quels sont les bienfaits des oligo-éléments ?

oligo-éléments

Les aliments que l’on consomme chaque jour contiennent un large éventail de nutriments. Il s’agit notamment d’acides gras essentiels, de minéraux et d’oligo-éléments et de vitamines, y compris des antioxydants. Les micronutriments sont les nutriments dont notre corps a besoin pour fonctionner correctement et sont particulièrement importants pour le maintien de la santé et du fonctionnement de l’organisme. Voici les composants essentiels de notre alimentation.

 

Oligo-élément : qu’est-ce que c’est ?

 

Les oligo-éléments sont des minéraux dont l’organisme a besoin pour maintenir l’homéostasie. Si l’on entend souvent parler de phytothérapie et d’homéopathie, la thérapie par les micronutriments n’est pas quelque chose de méconnu. L’objectif de cette pratique est de corriger les déficiences de l’organisme. Fer, magnésium… et les carences qui conduisent à la faiblesse du corps.

 

Une carence ou un excès de certains micronutriments clés peut être néfaste pour l’organisme.

 

Caractéristiques des différents types d’oligo-éléments :

  • Sels minéraux dont l’organisme a besoin en très petites quantités.
  • Les aliments varient en termes de micronutriments.
  • Une carence ou un excès peut entraîner des maladies graves et potentiellement mortelles.
  • Il faut faire la distinction entre les micronutriments essentiels et non essentiels.

 

Les oligo-éléments sont des minéraux que notre organisme ne peut pas produire. Même si on suit un régime alimentaire varié et équilibré, on a besoin de compléter les apports en micronutriments à titre préventif.

 

Quels sont les différents types d’oligo-éléments ?

 

Les oligo-éléments comprennent le fer, le molybdène, le chrome, l’iode et le zinc. Les autres oligo-éléments sont le fluor, le silicium, le sélénium, le manganèse et le vanadium. Le cuivre, le nickel, le cobalt et l’étain sont également appelés micronutriments, car l’organisme en a besoin en très petites quantités. Le corps humain compte 60 minéraux, mais seuls ceux énumérés ci-dessus sont considérés comme essentiels au maintien de la vie, à la croissance normale, à la reproduction et à la régulation des processus corporels.

 

Le fer est probablement l’oligo-élément que la plupart des gens connaissent, car il est essentiel à la formation des cellules sanguines, et les carences sont plus fréquentes que pour les autres micronutriments. Le molybdène est un composant des enzymes essentielles. Le chrome est essentiel pour une utilisation maximale du glucose, la synthèse du cholestérol et des acides gras.

 

L’iode est important pour le fonctionnement normal de la glande thyroïde. Le zinc doit être présent pour une croissance normale, la cicatrisation des plaies, le transport du dioxyde de carbone et l’utilisation maximale de la vitamine A. Le fluorure est essentiel pour renforcer les dents et les os et prévenir les maladies dentaires telles que les caries.

 

Comme le fluor, le silicium est essentiel à l’organisme pour le développement de dents et d’os sains et pour la croissance et la régénération du tissu conjonctif.

 

L’anémie ferriprive est plus fréquente que la carence en cuivre, mais il ne faut pas écarter automatiquement la possibilité d’une carence en cuivre si elle se produit. L’une des fonctions du cuivre dans l’organisme est de contribuer à réguler la sécrétion et le stockage du fer pour la formation de l’hémoglobine. Le cobalt est nécessaire à la formation de la vitamine B12, et le vanadium, le nickel et l’étain sont nécessaires à une croissance normale. Les micronutriments sont vendus dans la plupart des magasins de produits diététiques sous forme de compléments, en comprimés ou en capsules, ou sous forme d’oligo-éléments colloïdaux.

 

La consommation d’oligo-éléments n’est généralement pas recommandée, car les carences en micronutriments, à l’exception du fer, sont rares, et si elles se produisent, elles peuvent généralement être comblées par la consommation d’aliments riches en ces nutriments.

 

Pourquoi faut-il manger des aliments riches en oligo-éléments ?

 

Soutien osseux.

Le fluorure (un oligo-élément) renforce le tissu osseux et les dents d’une manière que la plupart des autres oligo-éléments ne permettent pas.

 

Effets hormonaux

Certains micronutriments interagissent avec les hormones et inhibent ou stimulent leur action. L’iode, en particulier, inhibe l’action des hormones thyroïdiennes, du zinc et de l’insuline.

 

Enzymes.

De nombreux oligo-éléments participent aux réactions enzymatiques dans l’organisme, en particulier dans les systèmes digestif et immunitaire.

Conseils pour bien choisir vos compléments alimentaires
Quels sont les effets des compléments alimentaires sur la santé ?