Pourquoi le corps humain a-t-il besoin de fibres ?

Les fibres occupent un rôle très important dans l’agencement de la membrane cellulaire pour distribuer les vitamines dans le corps. Quels sont les différents types de fibres ainsi que leur importance ?

Fibres alimentaires : c’est quoi ?

Les fibres alimentaires viennent des aliments d’origine végétale.

On a constaté qu’elles sont présentes dans les fruits et légumes, céréales et oléagineux. Il existe deux catégories de fibres : les fibres solubles et les fibres insolubles. En fait, elles sont reparties par rapport à leur solubilité dans l’eau. D’une part, les fibres solubles sont trouvées dans les pulpes des fruits et des légumes, dans les légumes secs, les fruits à coque, l’avoine et les graines.

D’autre part, les fibres dites insolubles sont trouvées dans les amidons résistants, la cellulose, l’hémicellulose et la lignine. C’est deux types de fibres ont chacune leur rôles respectifs pour le bon fonctionnement de l’organisme.

Il faut privilégier les céréales complètes lesquelles apportent environ deux fois plus riches de fibres que les céréales classiques. Tels sont le cas des pains et féculents complets.

Entre autres, on peut en citer les légumineuses cuites, les haricots de soja frais, les citrouilles framboise et les courges d’hiver cuites dont leur apport en fibre arrivent jusqu’à 250 ml par tasse de produits.

Fibres : des besoins vitaux pour l’organisme

Bien qu’elles soient la pierre angulaire de nombreux aliments, leurs destins sont différents. Ils ne sont ni absorbés ni digérés dans l’intestin grêle.

Les fibres assurent le bon fonctionnement du transit intestinal. Elles ont un effet laxatif par l’augmentation de la teneur en eau, la plasticité des selles et les temps d’évitement. De plus, elles régulent le taux de la glycémie et le cholestérol. Ils peuvent aussi prévenir la prise de poids, l’hypertension artérielle, le cancer du côlon et le diabète de type 2.

Par conséquent, il est recommandé de manger des aliments contenant ces deux types de fibres. Donc, la carence en fibre provoque des troubles et des disfonctionnements du métaboliste.

Les excès ont-ils des conséquences ?

Par principe, tout excès est mauvais même si les fibres ne sont pas nuisibles. En fait, des malaises comme les diarrhées, flatulences, nausées, ballonnements,…peuvent survenir lors des excès de fibres. Face à cela il faut privilégier des légumes et fruits cuits pour l’équilibre du taux de fibres alimentaires. En tout cas, elles ralentissent l’absorption des graisses et des glucides. Une hydratation suffisante est nécessaire pour que ses effets soient optimisés. Il faut boire au moins 1,5L d’eau chaque jour.

3 conseils pour retrouver force et vitalité après 50 ans
Quelles plantes consommer pour une peau plus belle et hydratée ?